L'Officiel des Cuisinistes
equipement
Blum livre son bilan 2019-2020
Image_article_27721.jpg

Le fabricant de ferrures a clôturé son exercice comptable avec un chiffre d’affaires de 1.906,92 millions d’euros. La hausse de 14,90 millions, soit + 0,8 %, permet de retrouver le niveau de l’année précédente. Après un bon démarrage, la crise sanitaire a provoqué à partir du mois d’avril dernier des perturbations et des déséquilibres importants dans les marchés internationaux qui ont entraîné de fortes baisses du chiffre d’affaires. Pendant la crise, Blum a pu continuer à livrer ses clients dans plus de 120 pays. En Europe de l’Ouest, certains marchés comme l’Italie, la France, l’Angleterre et l’Espagne ont été bloqués pendant des semaines, entraînant une baisse du chiffre d’affaires dans cette zone. En Europe de l’Est, l’entreprise a pu afficher une croissance malgré des restrictions économiques importantes.

Pour nous, l’Union européenne reste un facteur de stabilité essentiel. Le maintien de l’ouverture des frontières à tout moment pour le transport de marchandises nous a permis de continuer à livrer nos clients dans le monde entier, même pendant la crise», explique Philipp Blum, son gérant. En France, malgré un bon début d’exercice, la filiale a terminé son année fiscale avec un recul de son chiffre d’affaires. Même si Blum France a poursuivi ses expéditions et gardé le contact avec ses partenaires pendant la crise, la forte baisse de l’activité dans l’industrie, pendant le second trimestre 2020, a nettement impacté le résultat de la filiale. Point positif, le secteur de l’artisanat est resté dynamique, bien soutenu par les innovations lancées durant l’exercice.

«Notre système de marchepied Space Step (Cf. notre photo), la porte relevable Aventos HK top et la règle numérique pour machines Easystick ont ouvert de nouvelles perspectives, aussi bien en termes de différenciation que de productivité pour nos clients artisans», indique Christophe Chenu, gérant de la filiale tricolore.

«Nos prévisions pour l’avenir sont plutôt optimistes. Nous observons une belle reprise aussi bien dans l’industrie que dans l’artisanat pour le début de notre nouvel exercice. Il est indéniable que la crise a profondément modifié le rapport des Français avec leur intérieur. De la rénovation des pièces peu pratiques, à l’aménagement intérieur des meubles, en passant par la création d’espaces de télétravail dans la maison, de nouveaux besoins ont clairement émergé. Cette prise de conscience est une formidable opportunité pour tous nos partenaires pour proposer des solutions adaptées et innovantes. Et ils pourront compter sur Blum pour les accompagner dans cette voie !», souligne Christophe Chenu.