L'Officiel des Cuisinistes
electromenager
Le groupe Brandt investit 10 millions d’euros dans ses usines françaises

Publié le 10 mai 2021

Image_article_70306.jpg

Dernier fabricant de gros électroménager en France avec ses marques Brandt, De Dietrich, Sauter et Vedette, le groupe repris en 2014 par l’algérien Cevital va investir dans ses deux usines situées à Vendôme (45) et Saint-Jean-de-la-Ruelle, près d’Orléans. L’enveloppe de 10 millions d’euros va notamment soutenir le développement de nouveaux produits, dont une table de cuisson intelligente et de nouveaux fours ultrarapides, mais aussi permettre d’adapter les outils de production pour gagner en compétitivité. Dans un article publié dans le journal économique Les Echos, on apprend également que Brandt France a vu ses parts de marché progresser dans l’Hexagone de 1,6 % en 2020, pour atteindre 5,5 %.

Les investissements, avec à la clé de 40 à 60 embauches, se concentreront principalement sur le site d’Orléans où 600 personnes travaillent à la production des grandes séries. Depuis deux ans, l’entreprise avait initié un programme de rationalisation de ses gammes et de ses références. Une stratégie qui «commence à payer», selon Simon Barbeau, son Pdg. «En décembre 2020, nous avons retrouvé notre place de leader sur les tables à induction que l’on avait perdue depuis plusieurs années», ajoute-t-il dans les colonnes du quotidien économique.