L'Officiel des Cuisinistes
electromenager
Arçelik (Beko, Grundig, Leisure) annonce la neutralité carbone pour ses activités mondiales de production
Image_article_76081.jpg

Opérant dans près de 150 pays, le groupe turc a donc atteint son objectif d'être une entreprise neutre en carbone. «Dans le cadre du projet de financement du carbone pour les réfrigérateurs à haut rendement énergétique en Turquie, nous avons obtenu le droit de réduire les émissions de 305.407 tonnes équivalent CO2 entre 2013 et 2018. Grâce à ce crédit carbone que nous avons obtenu en introduisant sur le marché turc des réfrigérateurs innovants à haut niveau d'efficacité énergétique, nous sommes passés d'un statu quo à une nouvelle technologie et, par conséquent, nos sites de production internationaux deviendront neutres en carbone pour les exercices 2019 et 2020. Pour nous, le développement durable est à la fois un impératif pour l'avenir de l'humanité et un modèle commercial rentable», commente Hakan Bulgurlu, PDG d'Arçelik.

Le projet de financement du carbone a été initié par Arçelik avec le conseil de GAIA Carbon Finance en 2013. Les 305.407 tonnes de crédit carbone obtenues par Arçelik via le projet de financement du carbone ont été vérifiées par une société d'audit tierce, RINA, conformément à la norme Verified Carbon Standard. L'entreprise utilisera ce crédit pour compenser les émissions directes et indirectes de GES (gaz à effet de serre) générées dans les sites de production internationaux en 2019 et 2020 vérifiées par un organisme tiers et indépendant.

Elle deviendra donc neutre en carbone dans les usines de production mondiales lors des exercices 2019 et 2020 sans acheter de crédit de compensation de carbone, conformément à la norme de neutralité carbone PAS 2060. Conformément à sa stratégie de développement durable à long terme, Arçelik a également présenté ses objectifs pour 2030 dans son 12e rapport sur le développement durable. «Avec notre projet “Respectueux de la planète, respecté dans le monde”, notre plan consiste, au cours des prochaines années, à investir 50 millions de dollars de plus dans l'énergie renouvelable et l'efficacité énergétique pour l'avenir de notre planète», indique Hakan Bulgurlu.